La supervision est un espace de parole où tout un chacun peut venir faire part de ses préoccupations professionnelles. La superviseure accueille et écoute avec attention le récit du supervisé. Ce récit de situation constitue la base du travail de réflexion menée conjointement par la superviseure et le supervisé.


La supervision se déroule dans un bureau, en face à face, sous forme de séance à durée délimitée. Lors d’un entretien préliminaire sont définis le sens de la démarche, son cadre, sa durée et son prix. Ce qui fait l’objet d’un contrat  impliquant l’engagement des deux protagonistes : superviseure et supervisé.


Puis, pas à pas, de séance en séance, la supervision se déroule dans un cheminement respectueux du rythme et des besoins du supervisé. Une telle démarche, constituée d’un processus et d’un contenu est jalonnée de bilans réguliers sur la manière de travailler, visant à en favoriser son bon déroulement.


Le respect du cadre de la supervision est garanti par la participation active de la superviseure aux séances de travail du groupe de référence de l'ARS (Association Romande des Superviseurs) dont elle est membre.

Propos tenus par des supervisés lors du bilan, au terme de leur supervision :


«  Je suis passée, entre le début et la fin de la supervision, d’une envie de grandir à celle de construire, m’en sentant les moyens. »


«  Au cours de ce processus de supervision, j’ai vu se résorber le conflit intérieur entre l’idéal que j’avais de ma fonction de professionnelle et la réalité du terrain et ses exigences. »


«  J’ai pu prendre du recul par rapport à mon travail. Je suis devenue plus consciente des enjeux et sortir de la confusion de certaines situations. »

Si cette démarche vous intéresse, concrètement vous me contactez par mail ou sur mon portable, à votre choix. Je me ferais un plaisir de vous répondre.